Partant avec nos 3 enfants en famille et n’ayant pas envie de leur imposer un rythme de voyage effréné et inhabituel, nous avons décidé de réaliser ce tour du monde la moitié du temps en échange de maisons, l’autre moitié en itinérance et en mode sac à dos.

Durée et itinéraire

Bien qu’ayant confiance en notre capacité d’enseigner les matières scolaires principales à nos enfants durant ce tour du monde, nous ne partirons « que » 6 mois au lieu de 12, afin de ne pas leur imposer une année complète en dehors de l’école.

Nous visiterons donc +/- 6 pays en 6 mois, et tant qu'à faire, nous irons chercher les destinations qui nous font rêver, et les plus lointaines de notre petite Belgique. Nous parcourrons normalement 2 mois l’Amérique du Sud (îles Galapagos – Pérou – Bolivie), un mois les îles du Pacifique (île de Pâques et archipels polynésiens), un mois l’Australie, un mois la Nouvelle-Zélande puis nous terminerons par l’Asie et la Thaïlande avant de revenir dans nos pénates pour enfin boire à nouveau une bonne bière et bouffer des vraies frites.

Nous avons aussi planifié cet itinéraire sur base de nos dates de voyage (de juillet à janvier), en tentant de tenir compte au mieux d’une météo propice dans chaque pays.

L’échange de maisons étant peu répandu en Amérique du Sud et le prix des logements y étant très accessible, nous n’y réaliserons pas d’échange. Idem en Thaïlande où la vie est peu chère en comparaison de celle en Europe. Nous visiterons donc ces pays en mode itinérance, en réservant nos logements au fil de l’eau, ce qui nous permettra d’adapter l’itinéraire planifié ou de lever le pied à notre guise en cours de route si nous le souhaitons.

Le prix des hébergements y étant très cher, l’Océanie et la Polynésie seront découverts en échange de maisons, en suivant un parcours en étoiles, avec des échanges conclus de +/- une semaine dans chaque pays. Cela permettra aussi aux enfants de se poser et de se reposer, ainsi que de réaliser plus facilement l’école à domicile dans chaque maison. Nous avons déjà conclu 4 échanges en Nouvelle-Zélande (que nous visiterons du nord au sud, d’Auckland à Queenstown) et 3 en Australie (où nous nous voyagerons le long de la côte Est ensoleillée). Pour la Polynésie, nous verrons ce qui est faisable, l’offre d’échanges y étant moins étoffée.

Pourquoi faire un tour du monde ?

Pendant ce tour du monde, je « fêterai » (façon de parler) aussi mes 40 ans, autant passer le cap et la crise en Australie en se faisant botter le fion par des crocodiles, ou piquer les fesses par des méduses et des araignées.

La raison majeure pour moi : simplement une envie de profiter, de passer du temps avec ma femme et mes gosses, de découvrir de nouvelles choses, avant d’être trop vieux et trop con…

J’espère aussi que ce sera une super expérience et des bons souvenirs pour nos gosses (bien que la petiote n'en gardera pas beaucoup au vu de son jeune âge) et que ce tour du globe nous permettra à tous de vivre autrement au quotidien, en cassant le rythme scolaire et les activités des enfants ainsi que le métro-boulot-dodo des parents, bien que nous ayons déjà trouvé un super équilibre de vie à ce niveau-là. Enjoy slow living !

Ensuite, c’est le moment où jamais. Les enfants poussent trop vite ! Ma grande gamine sera en dernière année d’école primaire (avant d’entrer à l’école secondaire), la seconde en antépénultième, et la dernière toujours en maternelle. Pendant ce tour du monde, je « fêterai » (façon de parler) aussi mes 40 ans, autant passer le cap et la crise en Australie en se faisant botter le fion par des crocodiles, ou piquer les fesses par des méduses et des araignées. Putain d’horloge qui tourne à l'endroit !

Ce ne sera pas rigolo tous les jours et il y aura certainement quelques couacs ou imprévus, mais nous avons la chance d’avoir des employeurs compréhensifs nous permettant de pouvoir faire ce petit break maintenant, et nous ne voulons donc pas passer à côté.

Nous aurons également une grosse pensée pour notre meilleure amie, Suzy, notre labrador fidèle âgée de 12 ans que nous allons quitter pendant un semestre et devoir faire garder par des proches très gentils. Elle est toujours en très bonne santé, et j'espère que je la retrouverai toujours vivante à notre retour pour fêter ses 13 ans, au risque sinon de culpabiliser fortement à notre retour. Big merci à ceux qui s'en occuperont pendant notre absence.

Budget et finances

C’est une chance pour nous, nous en sommes bien conscients.

Le budget... une des premières questions venant à l’esprit en évoquant un tel projet ! Y en a évidemment pour tous les goûts, toutes les couleurs. Pour avoir une idée suivant votre projet, je vous renvoie vers le tout bon site TourDuMondiste, où vous trouverez tout ce qu’il faut pour organiser un tour du monde.

Les principaux postes du budget devraient être :

  • Le prix des billets d’avions qui constituent le poids lourd du budget (à première vue entre 3.000 et 3.500€ par personne pour notre itinéraire).
  • Le prix des logements qui dans notre cas sera plus restreint grâce aux échanges de maisons planifiés dans les pays chers (Australie, NZ, Polynésie) et très raisonnable dans les pays où le coût de la vie est peu élevé (Pérou, Bolivie, Thaïlande).
  • La nourriture qui ne devrait pas coûter plus cher que les courses hebdomadaires réalisées habituellement.
  • Les déplacements locaux et locations de voiture.
  • Les activités et les extras.
  • Le matériel pour voyager et les formalités administratives (visas, passeports, vaccins, assurances…)

Pour un voyage de 6 mois à 5, avec 3 enfants, le budget exact est difficile à estimer à priori, mais nous tablons sur une dépense entre 40.000€ et 50.000€. Le budget avion et transport locaux constituant pratiquement la moitié de ce budget, il est évidemment possible de diminuer ce budget en optant pour d’autres solutions comme ne privilégier que des pays où la vie est bon marché ou encore en limitant les transports aériens en optant pour d’autres modes de transport (bateau, tour du monde à vélo etc...).

Bossant conjointement au Grand-Duché de Luxembourg, ma compagne posera un congé sans solde et de mon côté je poserai un congé parental pour lequel une chouette indemnité est versée. Merci le Luxembourg, ses salaires attrayants, ses supers employeurs et sa superbe protection sociale ! C’est une chance pour nous d’y bosser, nous en sommes bien conscients.

Contrairement à certaines familles qui ont le courage de tout larguer pour vivre cette expérience autour du monde (changement professionnel et vente de maison), nous aurons la chance de pouvoir conserver notre logement et de retrouver notre emploi après cette expérience.

Côté rentrées financières, nous financerons notre périple via la location occasionnelle de notre maison (partielle puisqu’échangée également), l’indemnité de congé parentale touchée, ainsi qu'essentiellement sur base de notre épargne. L’échange de maisons nous permettra également de faire de belles économies.

Quels objectifs durant ce tour du monde ?

Je me réjouis de passer autant de temps non-stop, en famille, avec mes enfants.

L’objectif premier est simplement de passer du bon temps ensemble, de découvrir le monde en famille avec nos enfants, dans un cadre différent de notre quotidien. Cela peut paraître con à dire, mais je pense que cela ne saute pas aux yeux : nous allons vivre 6 mois non-stop à 5 en promiscuité dans notre bulle, ce que nous n’avons jamais fait puisqu’au quotidien les enfants étudient et les parents travaillent ! Bossant en horaires de jour, ma femme en horaires décalés et un WE sur deux, n’étant pas non plus profs avec de nombreux congés tombant en même que ceux de notre progéniture, nous n’avons jamais vécu à 5 continuellement pendant une longue période (comme tout le monde évidemment), à l’exception de quelques semaines de vacances par an ! Et je me réjouis de passer autant de temps non-stop avec eux, même s'il y aura quelques engueulades supplémentaires.

Les autres objectifs seront :

  • De s’enrichir au contact d’autres cultures, d'observer les animaux et découvrir des paysages grandioses.
  • De faire découvrir l’anglais et un peu d’espagnol à nos petits bouts.
  • De veiller à effectuer la scolarité normale de nos enfants (d’après les retours d’expérience, +/- 2h par jour dans les matières principales en maths et français), raison pour laquelle nous partons aussi de juillet à janvier, les enfants ne manquant finalement que 3 mois et demi d’école.
  • De garder la forme et la ligne en essayant de faire un minimum d’exercice et de sport chaque semaine.
  • De prendre des belles photos et garder de bons souvenirs.
  • De mettre à jour ce blog et de partager nos ressentis et notre expérience. La régularité de mise à jour du blog est inconnue car ce tour du monde est aussi fait pour se déconnecter quelque part. Je pense que le temps consacré à cette activité doit rester limité (l’air de rien, j’ai pris une bonne demi-journée pour écrire et publier cet article) et ne pas empiéter sur notre expérience à vivre. Juste équilibre à trouver, comme pour toute chose dans la vie. Oulaaaaaa, parole de sage !

Alors voilà, y a plus qu'à !

Poster un commentaire

Si vous êtes déjà inscrit sur MyAtlas, connectez-vous ! Pas encore inscrit ? Découvrez MyAtlas, le site qui permet de raconter et organiser ses voyages.