Echange d'hospitalité en plein centre

Durant les vacances de Pâques 2019, nous avons réalisé un échange réciproque non simultané (nos échangeurs viendront chez nous plus tard) de maisons en plein centre d'Amsterdam, le long du "Gentlemen's Canal". C'est la troisième fois que nous visitons Amsterdam, la ville des vélos valant le détour ! Ici, peu ou presque pas de voitures en ville, obligation de laisser la voiture en périphérie (les parkings sont hors de prix sinon) et de se rendre dans le centre en train, en tram ou d'utiliser des vélos. La bicyclette est reine aux Pays-Bas, et encore plus à Amsterdam, à tel point qu'il est dangereux de s'y balader en tant que piétons. Nous avons eu à chacun de nos séjours ici la même impression : les cyclistes foncent à toute vitesse et sont vraiment imprudents. Piéton, ne marche point sur une piste cyclable !

Nous en avons profité pour nous balader dans le centre et le célèbre quartier rouge qui vaut le détour (surtout de nuit, je regrette de ne pas y avoir emporté mon Olympus), ainsi que le long des canaux et dans le quartier du Jordaan. J'ai tout de même eu le courage d'improviser un petit footing dans le Vondelpark. Faut bien éliminer les moules frites...

Amsterdam, c'est aussi un peu la ville des paradoxes : super propre, en avance au niveau écologique et énergies renouvelables, transport en vélo etc... et d'un autre côté, c'est la capitale de la pute, du sexe et des drogues douces. Ouverture des yeux et éducation des mômes garanties. Parents, si vous venez à vous y balader, employez bien les bons mots pour des explications point trop techniques ! En tant que père de trois petites gonzesses, qu'est-ce que je voudrais que mes nanas restent innocentes à vie... Rien de plus beau que l'innocence de l'enfance. Innocence, tu me manques...

Body Worlds

Nous avons également visité avec les enfants l'exposition Body Worlds, où vous pouvez observer l'intérieur du corps humain sous toutes ses coutures, grâce à la plastination, processus de conservation du corps et des tissus organiques de personnes ayant donné leur corps à la science. Sur Wikipedia, la plastination est définie comme "un processus d’aspiration qui nous permet de remplacer les liquides corporels par des polymères, telle que le silicone ou encore la résine. Après cela, le spécimen est déshydraté et désarticulé comme un pantin. On peut lui faire prendre une position de vie et on peut littéralement le saisir, ce qui est très utile pour enseigner l’anatomie".

Cette exposition itinérante, super instructive pour les petits comme les grands, se déplace de grande ville en grande ville, partout en Europe. A ne pas rater !

Mister Ripley

Notre seconde exposition visitée fut celle du musée Ripley. Bof bof... Les découvertes et travaux de ce dessinateur, entrepreneur, anthropologue, explorateur, aventurier et reporter américain m'ont laissé perplexe, trop loufoques à mon goût. Clair qu'il avait plus qu'un grain de folie dans le cervelet celui-là... A refaire, sauf pour quelques chouettes photos prises, nous passerions notre chemin !

Keukenhof

L'envie de se rendre à nouveau à Amsterdam provenait du fait de combiner une escapade urbaine avec une balade dans le fameux parc floral hollandais du Keukenhof, que nous n'avions jamais visité. Il faut de préférence y aller au printemps, afin d'y voir des millions de tulipes. Bourré de couleurs mais aussi d'êtres à deux pattes !

Poster un commentaire

Si vous êtes déjà inscrit sur MyAtlas, connectez-vous ! Pas encore inscrit ? Découvrez MyAtlas, le site qui permet de raconter et organiser ses voyages.